top of page
  • Photo du rédacteurInès Brusadelli

Êtes-vous du genre à souffrir de maux de tête ou de migraines?



Les céphalées, communément appelées maux de tête, se retrouvent au sommet de la liste des troubles les plus invalidant au monde.


céphalée
Maux de tête


Pourquoi est-ce douloureux ? : les nerfs de vos muscles de la tête et les vaisseaux sanguins s’activent et transmettent des signaux de douleur à votre cerveau. Quant à savoir pourquoi ces signaux s’activent en premier lieu, cela est plus compliqué à expliquer et dépend de chacun.


Des épisodes fréquents de céphalées entraînent une diminution de la qualité de vie et peuvent nous affecter mentalement et physiquement.


Les 4 types de maux de tête.


Il existe plusieurs sortes de céphalées, voici les principales :

Les 4 types de maux de tête
Les 4 types de maux de tête

1. CEPHALEE DES SINUS


Les réactions allergiques peuvent provoquer une allergie ou un mal de tête des sinus quand les cavités du crâne deviennent enflammées. La douleur est le plus souvent localisée à l’avant de la tête et des sinus.


Les symptômes comprennent l’écoulement nasal, la fièvre, l’enflure du visage et les sécrétions nasales vertes et jaunâtres. Les infections des sinus sont susceptibles de produire également des maux de tête sinusaux.


RQ : Les migraines sont souvent diagnostiquées à tort comme des maux de tête sinusaux. 

Plus de 90% des céphalées sinusales diagnostiquées sont, en réalité, des migraines.



2. CEPHALEE DE TENSION


La céphalée de tension est aussi appelée « céphalée de stress » ou de fatigue ou de problèmes cervicaux, la tête est lourde prise dans un étau. Elle commence souvent

au niveau du front ou de la nuque, la douleur est constante et modérée, elle n’empêche généralement pas de continuer ses activités quotidiennes.


La céphalée de tension peut durer de 30mn à 7 jours. Mais dans certains cas, les céphalées de tension deviennent chroniques et même parfois quasiment permanentes, elles sont évidemment difficiles à supporter et retentissent sur la vie quotidienne.

Souvent, elles s’expliquent par une consommation trop élevée de médicaments ce qui crée une forme d'addiction involontaire.

Idée reçue :

La céphalée de tension ne doit pas être confondue avec la céphalée d’hypertension. 

Les symptômes de l’hypertension comprennent des douleurs thoraciques, des changements de la vision, des engourdissements ou des fourmillements dans les mains ou les pieds et des difficultés à respirer. Comme les maux de tête d’hypertension sont déclenchés par une tension artérielle particulièrement élevée, ils sont considérés comme une urgence médicale.


3. LA MIGRAINE


Il existe plusieurs types de migraines mais en général, toutes ciblent un côté de la tête.

La douleur provoquée par les migraines est souvent modérée à sévère et est caractérisée comme une douleur pulsatile. Elles durent généralement entre 4 et 72 heures.


Les symptômes des migraines comprennent des nausées, des vomissements, une vision floue, des étourdissements et une sensibilité à la lumière. Un épisode de migraine peut être précédé d’un ensemble de symptômes d’avertissement comme des éclairs lumineux ou des picotements d’un côté du visage, des bras ou des jambes.



4. LA CEPHALEE DE HORTON


Les céphalées de Horton provoquent probablement les pires maux de tête. On estime qu’elles touchent une personne sur 1000, elle ciblent un côté de la tête et sont atrocement douloureuses. La douleur est brûlante et perçante, souvent située derrière ou autour d’un œil.


Les symptômes de ces céphalées comprennent la paupière tombante (d’un côté), la rougeur de l’œil, l’enflure, la transpiration, les bouffées congestives et la congestion nasale.

Les scientifiques pensent que l’algie vasculaire de la face est héréditaire. 

Les déclencheurs peuvent inclure l’alcool ou des parfums forts (par exemple, le parfum, les articles ménagers de nettoyage, l’essence.)



CEPHALEES EPISODIQUES OU MAUX DE TÊTE CHRONIQUES


La plupart des gens ressentent ce qu’on appelle des maux de tête de tension, qui sont soit chroniques soit épisodiques.


Environ 90% des maux de tête sont épisodiques. Il durent en moyenne de 30 minutes à quelques heures. 


Les maux de tête chroniques sont plus constants, et se produisent la plupart du temps, pendant plusieurs jours. À cause de leur fréquence, les maux de tête chroniques nécessitent généralement une certaine stratégie pour gérer la douleur.


Ne pas abuser des médicaments et soulager le stress


Souvent en effet, les céphalées chroniques sont la conséquence d’un abus de médicaments sur le long terme. On prend des traitements tous les jours ou presque, et à force, le mal de tête devient constant. Il faut alors mettre en place une forme de sevrage de médicaments. Selon les recommandations de la Haute autorité de santé (HAS) sur les céphalées de tension chroniques, un petit temps d’hospitalisation est parfois nécessaire, durant 5 à 10 jours, pour que le sevrage ne soit pas trop difficile à supporter.


Avec ou sans abus de médicaments, on retrouve souvent une situation de stress chez les personnes qui se plaignent de céphalées de tension chroniques. Il faudra gérer ce stress avec différentes thérapies et conseils en hygiène de vie, on pourra vous conseiller également un suivi psychologique et l’aide des thérapies comportementales et cognitives (TCC).


Les céphalées entraînent une diminution de la qualité de vie et peuvent nous affecter mentalement et physiquement.

Souvent les patients finissent par se décourager et par se contenter de subir, alors qu'il existe non seulement des moyens de soulager la douleur mais aussi de prévenir et réduire les crises à défaut d'en guérir rapidement et définitivement.


Nous avons de nos jours accès à différents moyens et différentes thérapies pour prendre soin de notre santé et préserver notre vitalité,

alors profitons de cet avantage pour faire le choix de notre stratégie de santé !



Si cet article vous a intéressé, pour plus d'infos : ABONNEZ-VOUS ET LIKER !



Posts récents

Voir tout

Комментарии


bottom of page